Accueil > Le CH Eure-Seine > Démarche Qualité, sécurité et environnement > Développement durable

Développement durable

Développement durable

«  Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants  »

Le développement durable est au cœur de la préoccupation citoyenne. Il s’inscrit pleinement dans notre stratégie d’établissement. Fruit d’une politique bâtie autour des trois piliers du développement durable – Economie / Société / Environnement, voici quelques exemples de projets et réalisations :

Un hôpital « HQE » Haute Qualité Environnementale

Le CH Eure Seine, en qualité d’acheteur public, a pleinement conscience de sa responsabilité du point de vue du développement durable des opérations de construction auxquelles il participe.

La construction de l’hôpital d’Evreux traduit l’expression de notre volonté d’inscrire notre démarche de qualité environnementale dans le long terme.

Cette dernière nous permet de réduire les impacts environnementaux des bâtiments tout au long de leur cycle de vie mais aussi de générer de substantielles économies de fonctionnement qui rentabilisent l’effort d’investissement.

Une chaufferie biomasse

Le CH Eure Seine a fait le choix du développement des énergies renouvelables.

Sa chaufferie biomasse, du site d'Evreux, répond à plusieurs enjeux à la fois économiques et environnementaux : limiter notre dépendance à la hausse du coût des énergies fossiles, créer des activités autour de la production de combustible et l’exploitation de la chaufferie, réduire nos coûts de fonctionnement et réduire notre impact environnemental.

Une démarche de maîtrise de l’énergie couplée à des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre

Le CH Eure Seine publie son bilan d'émissions de gaz à effet de serre. Fruit de sa politique volontariste, l’établissement intègre à son bilan d’émissions de gaz à effet de serre la somme de toutes les émissions indirectes de la chaîne logistique aux immobilisations en passant par les déchets.

Cette démarche nous permet de préparer l’avenir dans le respect de nos engagements environnementaux et de bâtir le plan d’actions pluriannuel destiné à l’amélioration de nos performances énergétiques.

Le développement durable intégré à la politique d’achats

Le 5 avril 2013, le CH Eure Seine a défini le contour de sa politique d’achats. Celle-ci s’inscrit dans une approche globale du processus intégrant le développement durable. Les travaux des Comités de Filières nous permettent aujourd’hui d’intégrer une dimension éco-responsable en matière d’achat.

Trier, recycler, valoriser

Le Comité Déchets du CH Eure Seine fait vivre depuis 2011 la démarche d’amélioration continue de notre plan de gestion des déchets. De nombreuses actions en cours :

  • Amélioration du tri (formations, affiches, audits) ;
  • Elimination des détecteurs incendie à ionisation ;
  • Recherche et mise en place de nouvelles filières de recyclage ;
  • Maîtrise de la cartographie des déchets et des filières de traitement.

La maîtrise des émissions de substances toxiques prioritaires dans l’air

Le CH Eure Seine mesure la qualité des émissions atmosphériques générées par ses activités. 25 substances font l’objet d’un suivi par un organisme agréé indépendant.

Le suivi des performances environnementales en matière de rejets liquides

Les effluents aqueux sont contrôlés périodiquement par un organisme agréé indépendant.

Un projet social ambitieux

Au travers de son projet social, l’établissement s’engage sur quatre grands axes :

  • Améliorer l’efficience des organisations et les conditions de travail,
  • Développer la GPMC : de la culture de la notation à la culture d’évaluation,
  • Développer la communication interne et le dialogue social,
  • Améliorer l’attractivité du CH et la fidélisation des personnels.

Véritable moteur de notre démarche d’amélioration des conditions de travail, l’équipe de santé au travail fait vivre les projets élaborés sur la base de l’évaluation des risques professionnels. Dans l’esprit du Plan Santé au Travail, le CH Eure Seine a engagé des plans d’actions destinés à limiter l’exposition de ses personnels aux agents chimiques dangereux, aux risques biologiques, aux rayonnements ionisants, etc.