Accueil > Actualités > La biologie délocalisée soumise à l’accréditation ISO.

Détail d'une actualité

La biologie délocalisée soumise à l’accréditation ISO.

La biologie médicale à proximité des patients.

La biologie délocalisée soumise à l’accréditation ISO.

Publié le 01.08.2014

L’importance grandissante de la biologie médicale dans le parcours de soins (permettant de mesurer les différents constituants des liquides biologiques afin de diagnostiquer ou de contribuer au diagnostic d’une maladie) et la nécessité d’une traçabilité des examens ont conduit à la réforme de la biologie médicale (journal officiel du 31 mai 2013).

Cela passe notamment par l’accréditation par le COFRAC (Comité français d’accréditation) des laboratoires de biologie médicale aux normes européennes ISO 15189 et 22870.

La norme ISO 15189 porte sur la totalité des phases analytiques depuis le prélèvement jusqu’à la validation du résultat et son interprétation. Cette exigence touche également la biologie délocalisée (ISO 22870) : examens réalisés au sein des services pour raisons pratiques et par nécessité de résultats immédiats (gaz du sang, hémoglobine glyquée…). Cette biologie à proximité du patient devient donc aussi normée que celle pratiquée dans l’environnement maîtrisé du laboratoire , garant de sa conformité avec l’ISO. Cela implique, dans les services, un personnel formé, seul habilité par le biologiste à pratiquer les examens et à entretenir le matériel : des exigences qui demandent une grande rigueur et un investissement en temps et financier non négligeable.

Les laboratoires d’Évreux et Vernon viennent d’obtenir la preuve d’entrée dans la démarche qualité : ils ont maintenant jusqu’à 2016 pour accréditer 50 % de leur activité et 2020 pour atteindre les 100 %.